Partagez Un automne exceptionnel à l’église des Cordeliers - Visitez le Musée lorrain à Nancy

Un automne exceptionnel à l’église des Cordeliers

Une nouvelle monographie sur la plus ancienne église de Nancy

Au lendemain de sa retentissante victoire contre Charles Le Téméraire, dernier duc de Bourgogne, le jeune duc René II de Lorraine fonde à proximité du palais ducal de Nancy le couvent des Cordeliers et son église pour remercier la Vierge de sa protection. À sa mort, il est le premier à y être inhumé, faisant ainsi de l’église la nouvelle nécropole de la Maison de Lorraine.

Entre le XVIe et le XVIIIe siècles, le bâtiment est embelli par ses successeurs qui font construire une chapelle attenante dédiée à la famille ducale. Malgré le départ du dernier duc François III de Lorraine pour la Toscane puis l’Autriche, l’église continue d’être entretenue par ses descendants, avant d’être profanée en 1792. Restaurée à partir de 1820, elle se mue en sanctuaire national d’une Lorraine désormais française, doublé d’un véritable musée lapidaire. En 1939, sa gestion est confiée au Musée lorrain.

Les recherches menées sur l’édifice depuis deux siècles sont réunies au sein d’une nouvelle monographie rédigée par Étienne Martin et Pierre-Hippolyte Pénet. Richement illustré et édité par la Société d’histoire de la Lorraine et du Musée lorrain, cet ouvrage est le premier à offrir une vue d’ensemble de l’histoire de l’église, de sa fondation à nos jours, depuis le livre de l’abbé Guillaume, aumônier de la chapelle ducale, publié en 1851.

Étienne Martin et Pierre-Hippolyte Pénet, L’église des Cordeliers. Le sanctuaire des ducs de Lorraine à Nancy, Société d’histoire de la Lorraine et du Musée lorrain, 2022, 272 pages, 25 €.

Le catalogue numérique des œuvres exposées à l’église des Cordeliers

Durant l’important chantier de rénovation et d’extension du palais des ducs de Lorraine-Musée lorrain, l’église des Cordeliers demeure ouverte au public et présente, depuis 2018, l’accrochage « Nancy, capitale des ducs de Lorraine ». Fruit des recherches menées depuis quatre ans et dévoilé en même temps que la monographie sur l’édifice, le catalogue numérique de cet accrochage, rédigé par Pierre-Hippolyte Pénet, présente, sur le site internet du musée, les 49 œuvres exposées dans l’église des Cordeliers.

Référence du catalogue :
PÉNET (Pierre-Hippolyte), Nancy, capitale des ducs de Lorraine, [cat. numérique de l'accrochage inauguré en 2018 dans l'église des Cordeliers de Nancy], 2022, en ligne :
www.musee-lorrain.nancy.fr/fr/nancy--capitale-des-ducs-de-lorraine/catalogue-numerique

Programmation automnale à la découverte de l'église des Cordeliers

Journée de présentation des ouvrages, concert, visites, balades dessinées et ateliers à retrouver dans l’agenda !

  • Église des Cordeliers, voûte de la chapelle ducale (c) Région Grand Est- Inventaire général/ Ph. G. André

    Église des Cordeliers, voûte de la chapelle ducale (c) Région Grand Est- Inventaire général/ Ph. G. André

  • Couverture de l’ouvrage

    Couverture de l’ouvrage

  • Nancy, capitale des ducs de Lorraine

    Nancy, capitale des ducs de Lorraine

  • Église des Cordeliers, vue intérieure du côté du choeur (c) Région Grand Est- Inventaire général/ Ph. G. André

    Église des Cordeliers, vue intérieure du côté du choeur (c) Région Grand Est- Inventaire général/ Ph. G. André

[Visite privée] Trésors de l'église des Cordeliers de Nancy

 - 

© Scribe Accroupi