Partagez Nicolas Béatrizet Portrait d’Henri II - Visitez le Musée lorrain à Nancy

Nicolas Béatrizet Portrait d’Henri II

Nicolas Béatrizet (vers 1515, Lunéville – 1565, Rome)
1558
Gravure au burin
H. 46,6 ; l. 32,4 cm
Nancy, Palais des ducs de Lorraine - Musée lorrain,
inv. 2006.0.2998
Fonds d’arts graphiques

Le roi de France Henri II (1519-1559), monté sur le trône à la mort de son père François Ier en 1547, est un acteur majeur de l’histoire lorraine au début des années 1550. Reprenant une ancienne politique de la monarchie, son regard se tourne vers la frontière est avec le Saint-Empire romain germanique.

Déjà avancé en Barrois « mouvant » depuis 1301, la France cherche à aller plus loin. Les guerres d’Italie contre Charles Quint attisent encore ces tensions. Profitant de conflits allemands entre l’empereur et des princes protestants, Henri II s’allie à ces derniers en 1551-1552 et, nommé par eux « vicaire d’Empire », il lance en avril 1552 son « Voyage d’Allemagne ». Cela aboutit à la prise et à l’occupation militaire de trois villes libres d’Empire (Metz, Toul et Verdun) et à imposer un régent francophile à Nancy. Il installe quelques mois plus tard le duc de Guise sur place pour défendre cette précieuse avancée.

Cette gravure, typique des influences « à l’antique » de son temps, met surtout en valeur le côté national français du roi, en soulignant son territoire « gaulois » (comme le rappelle l’inscription « Henricus II Gallorum Rex Christianissimus ») en un temps où le passé pré-romain est remis à l’honneur, les fleurs de lys, symboles de sa dynastie, ou encore le collier de l’Ordre de Saint-Michel, fondé par Louis XI pour concurrencer celui de la Toison d’Or, sont ainsi mis en avant. L’auteur, Nicolas Béatrizet, est pourtant originaire de Lorraine et travaille à Rome depuis 1540, où il a notamment gravé le portrait du pape Pie V, et cette gravure montre sa maîtrise des allégories antiques qui entourent le visage royal. Il réalise également de nombreuses scènes mythologiques pour lesquelles il s’est beaucoup inspiré de Raphaël dont les œuvres ont marqué la Ville éternelle.

Julien Léonard

imprimer Retour
  • Nicolas Béatrizet, Portrait d’Henri II, gravure au burin, 1558

    Nicolas Béatrizet, Portrait d’Henri II, gravure au burin, 1558